LA TERRE….

Présente sur tous les continents, la terre à bâtir est un matériau universel, abondant et facile à collecter. Dès que l’homme s’est sédentarisé, elle a été utilisée comme matériau de construction. C’est encore l’un des matériaux les plus répandus et, si l’on s’y intéressait vraiment, elle pourrait avantageusement remplacer l’usage de béton de ciment dans la majorité de nos constructions.

De tout temps, l’homme a recouverts les murs de sa maison. Nous le faisons encore mais avec quels matériaux ?

Les matériaux modernes industriels offrent une large palette des finitions, de couleurs, de textures…mais à quel prix ?
Pour la santé d’abord car ils contiennent souvent des composés organiques volatiles (COV) et autres délicatesses de ce genre.
Pour l’environnement ensuite car leur fabrication est parfois lourde en émission d’énergie grise et en consommation de ressources non renouvelables.
Pour le porte monnaie enfin car ces produits ne sont pas bon marché et il est rarement possible de les réparer ou les modifier. En effet, si l’on souhaite changer le grain de finition ou réparer une fissure, il faut bien souvent tout refaire et notre argent part à la poubelle (ou plutôt à la dechetterie !).

Prenons l’exemple de la pièce pour laquelle nous avons fait l’isolation Terre/Paille banchée et qui doit être enduite : 45 m2 de superficie de murs.

  • Si j’achète une peinture à effet toute prête dans un magasin bien connu, ce produit va me coûter 39.90 euros et le pot couvrira 12m2. Il faut passer 2 couches donc 8 pots soit : 319 euros.
    Le mur doit être droit et lisse, la moindre bosse, le moindre joint va se voir et altérer mon travail et j’ai le même enduit que tout le monde…
  • Si je crée mes propres enduits terre, la matière première est gratuite entièrement. Je peux rattraper tous les défauts du mur, créer des formes arrondies, sculpter des éléments, rajouter des pigments, choisir mes finitions…il n’y a que ma créativité qui m’arrêtera.

Au delà de cela, les enduits Terre ont plusieurs avantages :

– ils peuvent être appliqués sur quasiment n’importe quel support (avec une mise en oeuvre adaptée)
– ils participent à la gestion de la vapeur d’eau de la pièce et du mur
– ils stockent et rediffusent les calories du soleil avec parfois 10h de déphasage (bien pratique en hiver lorsqu’on a besoin de chaleur le soir)
– la terre peut-être récupérée dans la nature ce qui en fait l’enduit le moins cher du monde
– ils ont un bilan écologique parfait
– ils sont beaux et participent à créer une sensation apaisante dans une pièce
– les finitions sont quasiment infinies

Corps d'enduit 2 cm sur isolation Terre/Paille banché : terre de fondation tamisée récupérée d'une maison en construction.
Mélange  : 1 volume de terre - 1 volume de sable 0/4 - 1 vol de paille

Pour celles et ceux qui se poseraient la question de leur résistance à l’eau (en cas de dégâts des eaux par exemple), je ne répondrait qu’une seule chose :

Avez-vous déjà essayé de réutiliser un placo qui a été exposé à l’eau ??? C’est impossible, il faut tout changer et refaire.
Un enduit terre exposé à l’eau se récupère entièrement et sera de nouveau étalé sur le mur sans problème.

Natte de roseau agrafée sur support OSB. Elle servira de couche d'accroche. Après application du corps d'enduit sur la natte, les jonctions entre les nattes sont recouverte avec de la toile de jute trempée dans une barbotine de Terre pour éviter les fissures
Couche de finition : matière fournie en troc par Jolie Terre (Terre d'Uzès)

La Terre, pour l’éco-constructeur, est un matériau extrêmement simple à travailler. Il ne dégage aucune substance toxique à l’application, et il est tout à fait possible de démarrer un mur, s’arrêter en laissant le mélange dans la gâche…et ne reprendre le travail que quelques heures ou quelques jours après ! En Eco-construction comme dans la nature : rien ne se perd.