Chauffer sa maison gratuitement, sans dépendre d’une énergie fossile et sans polluer : la base de l’autonomie !

Le Rocket stove est un poêle à bois auto-construit en briques, terre et matériaux de récupération. Sa forme particulière lui permet d’offrir une combustion quasi parfaite : il ne pollue pas et consomme très peu de bois. Contrairement à un poêle classique, la chaleur est stockée dans une « masse thermique » (ouvrage en terre qui peut prendre différentes formes), on chauffe donc chez son chez soi et non plus les petits oiseaux…Venez apprendre à construire vous même votre Rocket et accroître votre autonomie lors de notre stage du 21 au 23 août 2020 !

Une forme de foyer particulière :

La forme du foyer, en forme de J, inventée par Ianto Evans, est très spécifique. A tel point que lors de mon apprentissage sur le sujet, j’étais plutôt sceptique. Comment le feu allait-t-il faire pour trouver son chemin et comment le poêle pouvait ne pas fumer ?

Foyer rocket stove Perpignan

Après m’être formée chez Permaculture Design, j’ai aussitôt construit mon premier Rocket chez moi. 
C’était une période de vaches maigres, la saison froide n’allait pas tarder à arriver et il était hors de question de passer un deuxième hiver à grelotter.

Projet : constrution d'un Rocket

Comme tout projet en Permaculture ou autre, la première étape a été de définir les objectifs SMART (je ferai un article sur ce super outil prochainement).

Spécifiques : construire un Rocket pouvant chauffer une maison sur 3 étages (RDC : 50m2 + R1 : 25m2 + R2 : 25m2). Possibilité de cuisiner avec.

Mesurables : il doit fournir 100 % du chauffage et pouvoir assurer 60% de la cuisson des repas. Le bois de chauffage doit être 100 % gratuit.

Acceptés : tous les habitants étaient d’accord pour adopter ce nouveau système et donner un coup de main

Réalistes : les compétences étaient acquises, l’habitat convenait et les matériaux sont facilement trouvables : OK

Temporisés : à réaliser dans les 2 mois à venir

Etape 1 : montage du foyer, pose d’un bidon pour servir de « cloche » et de support de cuisson, pose des tuyaux dans lesquels passeront les fumées chaudes avant de s’échapper par la sortie de cheminée du toit. Ici les tuyaux sont positionnés contre le mur de manière à créer un mur chauffant, la pièce étant étroite. Lorsqu’on a plus de place, ils sont positionnés horizontalement pour construire une banquette chauffante où il est bien agréable de se poser pour boire un petit café.

Etape 2 : enrobage des tuyaux dans de la bauge (terre / paille / eau) et de gros cailloux. ce mélange se chargera en chaleur et la rediffusera de longues heures après la flambée.

Etape 3 : finition des enduits terre et intégration du bidon dans l’espace cuisine pour la cuisson

Le bilan a été très positif dès la première saison de chauffe.

  • Un vrai grand point de chaleur dans un habitat, ça compte énormément quand on rentre frigorifié. La clim réversible que nous avions avant était loin de faire l’affaire…
  • 4 stères de bois seulement utilisées dans l’hiver : c’est très peu !
  • Pour remplir un de nos objectifs (bois 100% gratuit), nous ne nous chauffons qu’avec du bois glané sur les chantiers de construction destiné à être jeté (palettes,chutes de chevrons, liteaux…)

Aujourd’hui après avoir construit une dizaine de Rocket, nous proposons un stage de 3 jours où la pratique est mise à l’honneur. Vous repartez en toutes les compétences pour construire immédiatement votre Dragon !

Les variantes

De nombreuses améliorations ont été apportées au Rocket stove de base : Batch Rocket, Batch Block….

Vous trouverez toutes les informations sur ces systèmes sur internet.

Pour notre part, nous restons fidèles au Rocket de base car il ne nécessite ni matériel coûteux, ni compétences particulières (nul besoin de savoir souder par exemple). Toutefois, rien n’empêche un peu de créativité…

Version Plancha / Barbecue / Feu

Version cuiseur mobile

Version cuisinière de masse (plaque 2 feux, four, chauffage d’un petit habitat de 50m2)

cuisinière de masse